Immo : grandeurs et décadences

Célébrer et définir l’immobilier : entre danses macabres des temps de crise et tournoiements derviches des âges d’or.

« L’immobilier est un secteur économique qui regroupe l’ensemble des activités liées à la construction, aux échanges et à la gestion d’immeubles d’habitation ou non », nous dit le Dictionnaire de l’économie du fameux Larousse. Quelle définition gargantuesque !

L’immobilier serait un ogre qui avale toute une ribambelle d’actifs et de métiers ; dans son ventre s’acoquinent ainsi, de la naissance d’un bâtiment jusqu’à sa mort voire à sa résurrection, des victimes aux horizons extrêmement diversifiés, voire divergents. Quel enfer !

Si des têtes bien pensantes émerge l’imposante notion de cycle de vie d’un immeuble, dans une nécessaire volonté d’économie circulaire, on évoque davantage le caractère cyclique – cyclonique – du secteur.
Il nous emporte dans ses danses diaboliques, professionnels comme simples curieux, dans ses gouffres infernaux ou ses paradis plus ou moins artificiels. Ses crises, ses booms, ses chutes et rechutes, ses flambées. Ses grandeurs et ses décadences, dont ce modeste blog essayera de faire état, par-ci, par-là, au détour notamment d’une note de lecture, d’un hommage au patrimoine, d’un chiffre clef ou de photographies.

Iconographie : Cabaret de L’Enfer : Bd de Clichy : [photographie] / [Atget], 1910-1912. Source : gallica.bnf.fr / BnF.

L’AUTRICE
Bonjour ! Je suis Lolita. Professionnelle de la communication et du marketing, spécialisée en immobilier, je souhaite partager avec vous ces fragments de cultures et de pensées. Soyez libres de réagir, pour enrichir ces modestes chroniques d’une passionnée.

%d blogueurs aiment cette page :